Conseils pour vivre au mieux son confinement

17 avril 2020 0

Nous sommes nombreux à nous demander quelles sont les conséquences de notre confinement. Au-delà des conséquences économiques, comment cette situation extraordinaire nous impacte(ra) ?

Parmi la multitude d’articles qui ont été publiés à ce sujet, un a particulièrement retenu notre attention. Nous souhaitons le partager avec vous. Cet article, dont la source est citée à la fin du texte, traite des différentes étapes psychologiques du confinement. Nous avons résumé les points prioritaires et nous avons listé des conseils pour chacune de ces étapes.

Confinement vottre
 

Les 5 phases psychologiques du confinement

Nous vivons un moment inédit et tout ce qui peut nous aider pendant cette période est bon à prendre. Cet article résume le témoignage d’une personne ayant vécu le confinement et qui partage son expérience et ses conseils pour nous aider à traverser au mieux cette épreuve. 

Selon lui, nous nous adaptons psychologiquement à cette nouvelle situation du confinement en 5 étapes. Les voici avec les conseils adaptés pour chacune :

conséquences du confinement

  1  La phase de survie (la plus compliquée)

Le virus encore mal connu commence à se propager et les informations/réseaux tournent en boucle. C’est la phase la plus compliquée car elle correspond à l’adaptation à ce nouveau mode de vie. Elle s’accompagne entre autres de panique et de difficultés de sommeil.

  • Conseil #1 : réduire au minimum le temps passé sur les médias sociaux et, si possible, sur les écrans en général,
  • Conseil #2 : faire une liste des besoins pour rester à la maison pendant deux semaines,
  • Conseil #3 : réfléchir à comment transformer ce temps « lent » en temps qualitatif.

 

  2  La phase de sécurité

Durant cette phase, nous nous habituons progressivement à ce nouveau mode de vie et utilisons ce temps pour faire des choses que nous n’avons habituellement pas le temps de faire. 

  • Conseil #4 : la panique n’aide pas votre système immunitaire, au contraire,
  • Conseil #5 : s’informer de manière proactive sur ses amis est bon pour vous et pour eux,
  • Conseil #6 : se retirer des boucles Whatsapp ou autres,
  • Conseil #7 : mettre à profit ce temps pour explorer une passion ou une activité que nous n’avons habituellement pas le temps de pratiquer (peinture, cuisine, cours de langue,…).

 

  3  La phase d’appartenance

Le virus semble s’être propagé dans le monde entier. C’est maintenant que les choses deviennent intéressantes, lorsque ce confinement devient notre nouvelle normalité et qu’un nouvel équilibre s’installe. Nous gérons enfin nos nouvelles habitudes (télétravail, gestes barrières, organisation des courses/des devoirs des enfants et du nouveau rôle de chacun dans la famille) et de notre temps.

  • Conseil #8 : repenser le confinement n’étant pas une « prison » mais l’opportunité pour avoir plus de temps pour soi,
  • Conseil #9 : établir un calendrier familial pour aider chacun à rester positif et actif,
  • Conseil #10 : essayer de bien séparer les temps de famille et de travail.

 

  4  La phase de l’importance

Après avoir vécu beaucoup de changements en une courte période courte, le temps est maintenant venu de prendre le recul par rapport à nos nouveaux modes de travail ou de vie (relations différentes avec votre famille ou vos collègues). 

  • Conseil #11 : maintenir son nouvel équilibre,
  • Conseil #12: apprendre à lâcher son ancien mode de fonctionnement pour accueillir le nouveau et apprécier ce que ce changement a eu de bénéfique pour nous 😀.

 

  5  La phase d’auto-actualisation

Alors que la panique s’estompe et que le nombre de malades baisse, notre vie s’ajuste à ses nouveaux repères. Soyons reconnaissant d’avoir enfin émergé, même si exténués par cette pandémie.

  • Conseil #13 : supposons que cela puisse prendre encore 6 mois pour revenir à la normale,
  • Conseil #14: prendre du recul par rapport à sa transformation (changements de rythme, de priorité dans sa vie, de liens au sein de sa famille/amis/collègues,…) et essayer d’en tirer le meilleur.

 

Sources : Medium.com

 

Article rédigé par Christophe Annat, ostéopathe.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Copyright 2017. Tous droits réservés.