Musique, fais-moi vibrer…

18 juin 2019 0

art musiqueQui peut vivre sans musique ? Elle existe très certainement depuis que l’Homme existe, le soutient, le rassure, le bouscule, l’apaise, le réconforte, explique l’inexplicable… Quel est donc ce lien particulier entre nous et la musique ? Que nous apporte-t-elle ?

 

La musique est une organisation des sons et des silences dans une visée harmonique. Dans son approche antique, elle représente l’expression humaine de l’harmonie de l’univers, orientée vers les divinités. Elle se retranscrit en rythme, en tonalité, en intensité, etc… La science des sons est « une combinaison harmonique des contraires, l’unification des multiples et l’accord des opposés », définition des pythagoriciens. Elle est donc une des quatre sciences de la mesure, supérieure aux mathématiques car elle s’appuie sur la justesse. A cette époque, la musique avait une orientation éthique et médicale, servant à « calmer les passions humaines et à remettre les facultés de l’âme à leur juste place », selon Pythagore. Lorsque cette expérience était réalisée, vous étiez capable d’être vous-même et de là d’acquérir les savoir-faire comme dans une sorte d’accordage de l’être humain qui vise à laisser s’exprimer la résonance universelle de la sagesse.

Ces sons organisés résonnent dans notre corps et notre esprit lorsque nous sommes contemplateurs. Défini par Emmanuel Kant comme « la langue des émotions », la musique peut devenir un processeur unique favorisant les sensations et stimulant les émotions. Cette résonance opérante à travers l’ensemble de nos cellules crée un effet vibratoire par principe de sympathie. Des études soulignent que, dès l’écoute d’une mélodie, les mécanismes humains impliqués sont de l’ordre de réactions primaires du tronc cérébral, et activent simultanément des mécanismes cognitifs plus élaborés (mémoire, anticipation…). Elle active donc des circuits physiologiques, neurophysiologiques et psychologiques.

Prenons un exemple, si vous avez quelques secondes, écoutez cette musique…

… ou choisissez vous-même une mélodie.

Lors de l’écoute, des sensations arrivent, elles peuvent être agréables et apporter une certaine saveur, dès les premières notes de la mélodie. Cette écoute peut même représenter une trêve dans le tumulte des rythmes et des conflits qui inondent notre vie moderne. Si, en écoutant cet extrait, vous vous dites simplement « c’est beau », cet instant peut représenter un moment de paix intérieure, combinant corps et esprit. Harmonisant vos différentes entités dans ce jugement simple et subjectif : c’est beau et c’est tout ! Il n’y a rien à expliquer ni à justifier ! A cet instant, nous sommes en accord avec nous même, avec cette beauté reçue, apportant bonheur et bien-être, en résonance avec une vérité intérieure unique.

Ces instants rares et précieux relèvent du plaisir esthétique. Les effets de l’Esthétique de la musique, et de l’Art en général, vont favoriser le savoir-être en éduquant le savoir ressentir. Le plaisir que la beauté soutient au sens artistique nous aide à mieux nous connaître, à engager notre personnalité, à donner du sens à nos vies.

Les recherches actuelles en art-thérapie explorent ces effets dans un cadre sanitaire. La musique peut, par exemple, aider à diminuer l’anxiété ou la douleur d’une personne accompagnée en art-thérapie.

La musique peut avoir un effet sur soi, dans la contemplation mais également dans la pratique. La pratique artistique engage de nombreux mécanismes humains corporels et psychiques qui vont favoriser l’homéostasie et un équilibre sanitaire. La musique a de nombreuses potentialités dans l’acquisition d’un savoir-faire artistique en lien avec le savoir ressentir.

Enfin, la musique peut permettre de relier les êtres humains entre eux. L’homme est un être social et doit partager pour être, il est en relation avec les autres. La musique va avoir de nombreux effets relationnels, qui n’exploitent pas l’échange verbal. La musique donne envie de bouger, de vibrer seul mais également en résonance avec les autres. Ces moments de partage sont essentiels à notre bonheur, simplement.

Alors écoutez, jouez, vibrez, bougez, partagez !

Bonne fête de la musique à tous !

Article rédigé par Audrey Dugué, art-thérapeute, diplômée de la faculté de médecine de Tours.

Pour aller plus loin (Bibliographie) :

Neuropsychologie et art. Hervé Platel et Catherine Thomas-Antérion. De boeck, solal, 2014. Art-thérapie, pratiques cliniques, évaluations et recherches. Dir, Fabrice Chardon. PUFR, 2018. Tout savoir sur l’art occidental. Richard Forestier. Favre, 2004. Quand la beauté nous sauve. Charles Pépin. Poche marabout, 2013.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Copyright 2017. Tous droits réservés.