Détox en janvier : drainer les excès !

5 janvier 2021 0

Après les fêtes, c’est détox ?

En ces temps de confinement, nous avons été soumis à rudes épreuves. Alors avec les fêtes, on en a tous profité !

Oui mais maintenant, on se sent encore un peu lourd et ballonné, voir un peu fatigué et pas hyper énergique avec ce temps dehors.

Voici quelques conseils « détox » pour vous aider à retrouver la pêche en 2021 !

 

1. On bichonne notre assiette

Voici quelques conseils facilement applicables au quotidien :

  • On limite les féculents. Ils doivent représenter 1/4 de l’assiette, pas plus.
  • On augmente sa portion de légumes cuits et crus au moins pour la moitié de l’assiette. Pendant cette saison on consommera des brocolis, des poireaux, du choux fleur, des épinards …
  • La viande, le poisson, les œufs, les produits laitiers ont dit oui, mais de bonne qualité ! Des produits locaux et si possible bio ou en agriculture raisonnée.
  • Un dessert pour terminer ? Bien qu’il soit de coutume en France de terminer par un yaourt, un fruit voire une crème dessert, il n’est pas de bon ton de terminer son repas par du sucré. Cela ralenti les digestions et épuise votre système digestif.
    J’entends déjà crier au scandale les plus gourmands d’entre nous ! Si vous le souhaitez attendez 2h après votre repas et croquez à pleine dents dans une pomme.

Detox naturopathie 1
 

2. On limite les excitants

Fini le café du matin, celui de 10h30 pour la pause avec les collègues et celui de fin de repas. Pareil pour le thé et le chocolat.

Le café, le thé et le chocolat contiennent des alcaloïdes qui génèrent une certaine toxicité lorsque la consommation est quotidienne voire excessive (au-delà de 4 tasses par jour). En plus de cacher votre état de fatigue il va limiter l’absorption de certains nutriments comme le magnésium ou le fer.

Si vous souhaitez un booster, je vous recommande l’huile essentielle d’épinette noire. A diluer dans une huile végétale de votre choix et à frictionner sur les surrénales (glandes au-dessus des reins). Effet booster assuré.

Detox naturopathie 2 
 

3. On se repose !

Alors le repos, dans nos société, c’est assez mal vu : se reposer c’est ne rien faire, c’est accepter de ne pas être actif, de ne pas être productif… et quand on ne l’est pas, on culpabilise. Sortez de ces croyances limitantes et reposez-vous, si vous en ressentez le besoin car votre corps a besoin de reprendre des forces pour éliminer les excès des fêtes.

On se repose, on respire et n’oubliez pas, vous ne faites pas rien, vous aidez votre corps à se réparer.

Faites des micro siestes (pas plus de 30 minutes) à chaque fois que le besoin se fait sentir. Posez-vous sur le canapé avec un bon bouquin pendant que les petits font la sieste (l’entretien de la maison et les courses attendront).

Et pensez à vous coucher plus tôt, 22h30 maximum. L’hiver est une période propice pour ralentir et reprendre des forces avant la folie de l’été.

Detox naturopathie 3
 

4. La vie (et l’énergie) est dans le mouvement

Bougez ! Pas besoin de courir 15 km par jour.

Intégrez dans votre quotidien le mouvement : allez marcher (et sous la pluie ou en forêt c’est encore plus vivifiant), servez-vous des vidéos sur Internet pour vous faire une routine de 20 min d’exercices par jour, préparez votre jardin pour les beaux jours, réalisez les petits travaux que vous n’avez jamais le temps de faire et que vous repoussez depuis plusieurs semaines, jouez avec vos enfants, avec vos animaux de compagnie, profitez-en pour ranger cette pièce dans laquelle vous stockez tout un tas de choses inutiles…

L’exercice physique est la voie royale pour une santé optimale, il faut simplement qu’il soit adapté à votre forme.

Detox naturopathie 4
 

5. Plus que n’importe quel conseil : on écoute son corps !

Une cure détox, oui, pourquoi pas ! Mais attention, pas pour tout le monde.

En naturopathie, la détox est une cure qui prend en compte l’énergie vitale de la personne. Si vous êtes vraiment à plat, trop fatigué(e) et que vos éliminations ne sont pas à la hauteur, mieux vaut ne pas tenter.

Si vous décidez de « tester », écoutez-vous et ne jouez pas les guerrier(es), cela pourrait vous faire plus de mal que de bien. Il sera plus judicieux de vous faire accompagner par un naturopathe.

 

Et n’oubliez pas :

Tout est poison, rien n’est poison. C’est la dose qui fait le poison

Paracelse

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Copyright 2020. Tous droits réservés.